Etendard des gendarmes d’Elite et des grenadiers à pieds de la garde Impériale

Les étendards à la fin de l’Empire pouvaient être brodés à la main avec des seuqins, du filé et de la cannetille. Ces étendards étaient pour la parade, beaucoup trop lourd et précieux pour le combat.

Nous venons à la demande de reproduire ces deux exemplaires.

Un étendard pour le bataillon de gendarmerie d’elite de la garde et un étendard pour le 2ème régiment des grenadiers à pieds de la garde impériale.